Je suis en retard !

Le mois de février s’achève bientôt.

J’ai atteint mon objectif du mois de janvier qui était de finir de construire une intrigue. Pas dans les moindres détails, mais suffisamment structurée pour éviter d’avoir à trop réécrire de scènes.

Je me suis fixée 3 chapitres par mois.

J’ai estimé que c’est possible si je connais le but des personnages, leur motivation et le conflit de chaque scène que je dois écrire, et si je reste dans l’esprit « premier jet » (ne pas chercher à « bien écrire »). Ce que je n’ai pas su faire !

Mais il fallait que je trouve un peu ma voix, que je repère mes lacunes dans cette façon d’écrire si différente de ce que je connais, et que je peaufine mes personnages également.

Je n’ai écrit que le premier chapitre à ce jour. Mais je ne regrette pas d’y avoir passé du temps parce qu’au départ, mes protagonistes se retrouvaient dans la partie obscure de leur monde par hasard. Pour tout vous dire, le chien passait par un trou dans le Mur.

Je sais que l’événement qui précipite le ou les protagonistes, au tout début d’un livre, peut tout à fait se produire indépendamment de leur volonté. Mais c’était une espèce de coïncidence trop pratique.

Trop simple. Trop banal.

Et il n’y avait pas assez de tension.

Dans de nombreuses histoires, cet événement qui déclenche tout s’est déjà produit quand l’histoire commence. Si je considère que cet événement correspond au moment où le personnage principal est obligé de prendre une autre direction que celle qu’il prenait jusque là dans sa vie, alors actuellement dans ce que j’ai écrit, ça s’est déjà produit.

La personne qu’on va chercher (dans la Zone) a déjà disparu lorsque l’histoire démarre.

Je ne peux pas trop réorganiser mon planning, si je veux publier le roman en décembre et commencer à le réviser en août. Je vais rattraper mon retard en mars. Cette décision mérite que je prenne le temps de bien planifier mes heures d’écriture sur ce mois.

A partir du 3 parce que j’ai plein de choses  à faire pour mon autre site d’ici là 🙂

planning-roman

Mon planning roman.

En février, j’ai aussi procédé à quelques ajustements, notamment le nom de la compagnie qui gère les puces cérébrales des chiens et tout le système de protection contre les Parias dans la Zone (les Parias ayant peur des chiens, vérité remise en question dès le premier chapitre).

Comme on me l’a fait remarquer, le fait que les « méchants » soient chinois peut être mal perçu et je n’ai vraiment rien contre eux 🙂 donc pour le moment, trouver un nom est dans ma liste « Next« . Je veux que les activistes puissent faire un jeu de mot. J’avais trouvé « Zolix » et les activistes appelaient ça « Zombix ». L’idée était que pour eux, les chiens sont comme des zombis. Je sais, je sais… pas terrible !

Bref, plusieurs entreprises portent ce nom, donc retour à la case départ en ce qui concerne ce détail, tout de même important.

Je suis contente d’avoir pu discuter de symbolique la semaine dernière avec quelqu’un qui lit mille fois plus que moi. J’ai aussi lu dans l’ebook de Ron Rozelle, traitant des descriptions, qu’il vaut mieux ne pas se soucier des symboles en écrivant.

Oui, ça me revient, il dit plus ou moins écrivez, et si quelque chose de symbolique en ressort, tant mieux. Il me semble que c’est un bon conseil.

Forcément, si le roman est cohérent, des symboles vont se dégager au final ; j’en perçois déjà, avec ce qui motive les personnages à agir, la façon dont le monde fonctionne et la façon dont il change ou pas.

Ce mois-ci, j’ai aussi fait des recherches pour rendre mes personnages plus réalistes.

Je suis contente que ma protagoniste soit imparfaite, rien qu’en étant dans le déni par rapport à la façon dont fonctionne la société dans laquelle elle vit. Mais le lecteur doit s’attacher à elle de suite. Et en fait, craignant de créer un personnage trop parfait, elle est finalement vraiment pleine de défauts 🙂

Ce qui m’a poussée à créer une nouvelle section dans mon carnet de prise de notes, que j’intitule « Questions bêta-lecteurs« .

J’aurai probablement répondu à certaines questions que je me pose d’ici là, mais je vais toutes les noter au fur et à mesure. Je note ainsi « Vous êtes vous attaché de suite à Y malgré sa vision de la société ? ». Pour ce personnage, au début, le monde est bien comme il est ; toutefois, ses problèmes avec son employeur sont plus sérieux que je ne l’avais prévu au départ et quand l’histoire commence, elle a (déjà) été rétrogradée à un poste « en bas de l’échelle » renvoyée.

En regardant une interview (en anglais) d’un auteur/éditeur par Joanna Penn, j’ai pris quelques notes, notamment le conseil de rechercher ce que ressentent les personnes de la vraie vie dans les situations auxquelles les personnages de mon roman sont confrontées.

Elle donne l’exemple d’une scène de prise d’otages dans un roman qu’elle a écrit pour quelqu’un d’autre, et elle explique que pour rendre la négociation réaliste, elle a cherché comment travaillent les négociateurs pour convaincre les preneurs d’otages de relâcher ces derniers.

Cela paraît évident et pourtant, je ne l’ai pas fait pour ce que ressentent les personnes dont un proche a disparu. J’ai noté de le faire dans ma liste de choses à faire, car cela va donner plus de profondeur aux émotions du personnage qui n’a pas de nouvelles de son proche disparu.

En ce mois de février qui prend fin, si c’était à refaire, je pense que je prévoirais un mois supplémentaire 🙂

Pour faire plus de recherches.

Ceci dit, rechercher des sujets – qu’il s’agisse de procédés d’écriture comme « comment améliorer mes descriptions » ou de thèmes relatifs à mon roman comme « que ressentent les gens dont un proche a disparu » – je pense que c’est efficace aussi de le faire en étant face aux problèmes concrets qui apparaissent en écrivant.

Conclusion, je ne suis pas sortie de l’auberge mais au moins, j’y suis installée.

2 réflexions sur “Je suis en retard !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s