Réflexions pour la couverture et le titre du roman

J’ai étudié des dizaines de couvertures de romans sur plusieurs sites qui proposent de créer des couvertures. Elles sont magnifiques et très chères. Pour un résultat professionnel, au format e-book et imprimé, comptez dans les 500/600 Euros.

C’est pour ça que je fais moi-même mes couvertures et elles ne sont pas magnifiques 🙂 Mais pour mon roman, je vais faire appel à un graphiste.

J’ai essayé de faire quelque chose. Je peux dire que je n’essaierai plus !

26888415 - storm in the harvest field. wheat field moved through the air

Mon roman est un roman de science-fiction qui se passe en majeure partie dans la campagne, certes insolite par endroits mais c’est la campagne.

J’ai cherché des images de campagne – étant incapable de conceptualiser quoi que ce soit.

23215096 - sunset over cereals field

Le vide champêtre ne donne pas envie de lire le roman…

Bien sûr, les protagonistes ne traversent pas que des champs mais je ne trouve pas les lieux dont j’ai besoin. Je me suis dit qu’il fallait au moins une route.

30397391 - rural road and black storm clouds

Une route donne déjà plus envie d’y aller.

Mais il fallait aussi que l’on sente la menace qui menace.

10676166 - muddy wet countryside road and dark storm clouds

Aucun intérêt. Il manque vraiment un bâtiment.

Je me suis tournée vers les villages, les villages en ruines, les fermes, puis les vieilles granges.

35806756 - old barn and a tree in the winter

J’adore !

Mais ça ne colle absolument pas.

Rien de ce que j’ai pu trouver, en rapport avec la campagne, n’évoque la science-fiction, de près ou de loin.

Si j’utilise la ville pour la couverture, c’est tout de suite plus intéressant mais ça ne colle pas non plus, parce que même si l’histoire commence en ville, ça donnerait une idée fausse.

41263782 - modern city building with wooden floor in front

Il faudrait peut-être que l’on puisse voir la ville se dessiner au fond d’un champ.

Mélanger les deux, d’une façon ou d’une autre, serait probablement plus représentatif.

J’ai également pensé :

  • au logo de Kan-X (quelque chose de sombre et mystérieux qui évoquerait les chiens) – il me semble que c’est la meilleure option jusque-là.
  • à un circuit électrique ou quelque chose qui évoque la puce cérébrale, ce qui pourrait convenir au genre science-fiction mais mon roman n’est pas scientifique ;  ça donnerait la fausse idée qu’il y a beaucoup de science ;
  • à un des lieux traversés par les protagonistes mais il est déconseillé d’utiliser une scène d’un roman pour la couverture ;
  • à faire apparaître des silhouettes dont la silhouette d’un chien mais je n’aime pas trop, généralement, les couvertures avec les silhouettes des personnages.

Pour m’amuser et me détendre, j’ai bricolé une couverture et vous pouvez voir que j’ai trouvé un titre.

essai-couv-dogcatcher

Figurez-vous que la paire d’yeux qui vous scrute est celle d’un petit bichon havanais 🙂

Finalement, je pense qu’il n’est pas nécessaire de faire apparaître des yeux de chien sur la couverture, vu que j’ai réussi à trouvé un titre avec le mot « chien » dedans. C’était juste pour pimenter un peu le paysage. Mais ça ne fait pas du tout roman de SF !

En tout cas, je suis contente d’avoir trouvé un titre à mon roman. Je ne peux pas révéler sa signification. Simplement dire que « dogcatcher » signifie littéralement « personne qui attrape les chiens », donc un employé de la fourrière.

Mais mon dogcatcher n’a pas ce sens-là.

J’ai cherché un titre avec le mot chien en français, mais vraiment rien ne va. Cela détruit l’impression de mystère menaçant. Et même avec des expressions comme « chiens des ombres », tout ce que j’ai pu trouver a une connotation négative en français.

Comme traiter quelqu’un comme un chien, être un chien, travailler comme un chien, une vie de chien et j’en passe, ce qui a fini par m’énerver sérieusement.

Alors j’ai cherché les compound words en anglais avec dog dedans. Et j’ai trouvé mon bonheur.

Il existe, il me semble, deux ou trois romans portant ce titre.

Comme c’est un mot du langage courant, il m’est possible de l’intituler de la même façon. Je n’aurais pas pu le faire si un grand best-seller international s’était intitulé Dogcatcher. En imaginant que des gens cherchent mon roman sur Internet, ils ne l’auraient jamais trouvé.

Je me demande s’il ne faudrait pas un sous-titre pour éclaircir un peu l’affaire.

Bon, je croise les doigts qu’aucun auteur célèbre ni aucun réalisateur hollywoodien ne sorte, d’ici là, une oeuvre intitulée Dogcatcher. C’est arrivé à des auteurs indépendants qui ont du se trouver un autre titre que celui qu’ils avaient passé des nuits et des jours à chercher !!

2 réflexions sur “Réflexions pour la couverture et le titre du roman

  1. Fernande Beaudoin dit :

    Bonjour,
    Je n’ai pas communiqué depuis un bout pcq je suis en camping depuis février et pas toujours le Wifi. J’aime bien ta page couverture. J’allais justement te suggérer que qq chose avec chien devrait être  » vendeur « , accrocheur.
    C pas facile ce que tu fais mais semble fascinant. Tu as toute mon admiration.
    Merde pour la suite.
    Fernande x

    J'aime

    • Mariella dit :

      Merci de me suivre malgré les péripéties technologiques ! Au fait c’est toi qui m’a conseillé Prisonniers du temps, merci aussi, j’ai adoré, surtout quand ils arrivent au Moyen-Age, un régal 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s