Work in progress

Juste une rapide « mise à jour » pour parler de mes travaux en cours et projets.

Dogcatcher

Mon premier roman Dogcatcher est parti à la bêta-lecture.

De mon côté, je l’ai imprimé et je relis un chapitre chaque soir. Je ne sais pas si c’est surtout le fait de le lire sur papier ou à d’autres endroits qu’à mon bureau, mais je vois des choses que je n’avais pas vues.

Il reste un certain nombre de problèmes de style évidents. Je ne fais que surligner et annoter et je travaillerai sur ces bizarreries, choix médiocres et mochetés fin septembre.

L’avenir de ce blog

Mon cerveau étant momentanément moins accaparé par mon roman, je travaille plus efficacement sur mes autres projets. Parmi les projets prioritaires, il y a celui de traiter ce blog de façon plus professionnelle.

En toute logique, j’ai prévu une série d’articles susceptibles d’être utiles à ou de divertir des personnes susceptibles d’être intéressées par mon roman. Les premiers sujets explorés tournent ainsi autour du (vaste) thème de la science-fiction.

Je travaille en ce moment sur le premier article que j’espère publier la semaine prochaine, sur un des sujets qui me fascinent le plus et que j’ai franchement hâte de partager !

Cela dit, je compte continuer de partager aussi mes divers apprentissages et vicissitudes en matière d’écriture de roman car, mine de rien, ça m’a bien aidée de faire des bilans.

Une newsletter en bonne et due forme

 

J’ai également créé une newsletter à laquelle on peut s’abonner directement sur ce site. En matière d’amateurisme, j’ai fait fort en proposant, jusque-là, un abonnement depuis mon site canin. Avoir mis cet outil en place est une bonne chose de faite !

Pour ma newsletter, j’ai choisi d’utiliser MailChimp, que je connaissais un tout petit peu et qui est une valeur sûre dans son domaine. Gratuit jusqu’à 2000 abonnés, donc c’est pas demain la veille… mais enfin, je m’autorise à espérer !

Les livres en préparation

Actuellement, il y a 4 livres en préparation.

  1. Une petite nouvelle que j’espère publier en même temps que mon premier roman et qui sera gratuite (en espérant qu’elle booste un peu la visibilité de Dogcatcher). C’est une nouvelle fantastique dont je préfère ne pas trop parler pour le moment. Si je respecte mon planning, en écrivant au moins 500 à 1000 mots par jour (c’est peu), ce sera possible de la publier fin novembre (elle devrait contenir environ 20 000 mots, le minimum syndical pour une petite nouvelle). Il y a une sorte de premier jet, déjà. C’est un travail très agréable pour moi, car tout tourne autour du chien 🙂 (contrairement à Dogcatcher, roman dans lequel « le chien » est très présent sans être le « thème majeur » je pense – c’était prévu au départ et ça a pris une autre tournure).
  2. Mon deuxième roman, sur lequel j’ai très peu avancé dernièrement, mais j’avais besoin d’une pause entre les deux romans. A ce jour, j’ai vaguement dessiné une histoire et esquissé les principaux protagonistes. Je m’y remets la semaine prochaine. Si tout va bien, j’espère que ce deuxième roman paraîtra en avril 2018.
  3. Un livre pratique en rapport à mon expérience d’écriture, publication et promotion de premier roman en tant qu’auteur indépendant totalement inconnu. Je ne me suis pas fixée de date pour celui-ci et je réfléchis encore à la façon dont je vais le distribuer, mais il est possible que je commence par le proposer sur ce site, début 2018. Concrètement, ce livre est déjà écrit, car j’ai consigné tout ce que j’ai fait cette année par rapport à Dogcatcher. Il est actuellement à l’état de brouillon très sale, très moche et à peine lisible, mais il prend forme.
  4. Un livre pratique sur un thème canin qui me tient à cœur, sous mon autre nom de plume et qui n’existe aujourd’hui qu’à travers un petit carnet de notes. Je compte travailler sérieusement dessus une fois que Dogcatcher sera publié.

Pour pouvoir gérer ces projets, j’ai passé deux jours à tout répartir dans mon agenda. D’ailleurs, c’est le meilleur agenda de ma vie ; je l’adore, un Moleskine journalier sur 18 mois (juillet 2017-décembre 2018), avec des pages de planification mensuelle.

Tout est calé pour limiter le stress et pour ne pas négliger mon activité principale, comme j’ai eu tendance à le faire cette année ; ça ne se produira plus.

La gestion du temps ou le « time management » est un sujet qui m’a toujours beaucoup intéressée, même avant d’être à mon compte, je crois. Je n’ai pas eu trop de mal à ajuster mon système d’organisation et j’ai déjà géré plusieurs gros projets en même temps.

Aujourd’hui, je suis dans un état d’esprit un peu différent d’avant. Je suis longtemps restée dans le flou par rapport à la direction que je devais prendre et j’ai dépassé une fois mes limites. Sachant clairement dans quelle direction aller et connaissant les limites à ne pas dépasser, je ne me sens pas stressée. Pourvu que ça dure !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s