Créer une espèce extraterrestre pour son roman

Je propose une liste de questions afin de créer une espèce extraterrestre pour son roman.

J’ai un nouveau projet et m’oriente peut-être vers quelque chose qui vient de l’espace (aucun choix définitif pour le moment, j’explore des possibilités).

Et je devrais à nouveau publier régulièrement sur ce blog, après une pause de quelques semaines. Ayant décidé de ne pas publier mon premier roman (qui comporte trop de problèmes), j’ai dû prendre de nouvelles décisions et me réorganiser.

Et me remotiver. Je pense que c’est normal de ne pas être tout le temps super motivé. Mais si vous voulez vraiment écrire un roman, cette motivation qui s’en va parfois, elle finit par revenir !

Mon travail pour créer une espèce d’extraterrestres tourne autour de leur venue sur Terre, et ils ne sont pas nos amis, mais ça peut sûrement s’appliquer à d’autres circonstances. Prenez ce qui vous semble utile, laissez le reste.

Est-ce que j’y crois ? Qu’est-ce que je crois ? Pourquoi ça m’intéresse ? Pourquoi mon histoire a besoin d’extraterrestres ?

Je pense qu’on peut prendre le temps de méditer là-dessus. On peut se pencher sur quelques-uns des nombreux thèmes qu’une histoire avec des extraterrestres permet d’aborder, les questions que ça soulève. Qu’est-ce la présence d’extraterrestres dans votre histoire va vous permettre de montrer ? Si ça pose de très grandes questions, notamment sur l’humanité, il faut se rappeler qu’elles ne peuvent être traitées qu’à travers l’évolution dun personnage auquel un lecteur va s’attacher (ou plusieurs).

Autrement dit, ne pas créer d’extraterrestres juste pour créer des extraterrestres.

C’est aussi l’occasion de faire un point sur sa culture SF. Quels extraterrestres vous inspirent, en littérature ou au cinéma ? Lesquels vous paraissent les plus crédibles et pourquoi ? (ça c’est très instructif à étudier, je trouve). Qu’est-ce que vous préférez, qu’est-ce que vous trouvez trop cliché en général et qu’est-ce qui vous fait le plus peur, personnellement (et pourquoi !!) ?

Avez-vous déjà des connaissances scientifiques qui vous seront utiles ? Faudrait-il lire des ouvrages, des romans, voir ou revoir des films…  (mais attention à la vision Hollywoodienne des extraterrestres qui est un peu toujours la même… ) ?

Pourquoi sont-ils venus ?

Une réflexion sur les intentions de vos extraterrestres équivaut à déterminer la motivation de l’antagoniste si vos extraterrestres sont l’antagoniste. Ce qui est le cas de la majorité des histoires où ils arrivent et celles où nous les découvrons. Mais, bien entendu, il y a d’autres possibilités.

Quelques pistes de réflexion.

  • S’ils viennent, ils sont technologiquement plus avancés que nous. D’après notre propre histoire, les civilisations technologiquement plus en avance qui débarquent chez des civilisations moins en avance ont légèrement tendance à tout saccager… Ils peuvent n’avoir qu’un but : nous exterminer le plus vite possible et jusqu’au dernier. C’est une approche courante. On peut toutefois trouver différents buts concrets à ce type de motivation : s’installer sur Terre, créer une colonie, montrer sa supériorité, nous exploiter…
  • Les parasites auxquels nous servons d’hôtes, c’est une piste qui permet de développer de très nombreuses idées.
  • Dans de nombreuses œuvres de fiction, les extraterrestres viennent prendre ce qu’ils n’ont pas chez eux ; c’est généralement une ou des ressources naturelles. Pas mal de pistes à étudier aussi sur le sujet !
  • Ils veulent quelque chose en nous, notre sang, un de nos organes…
  • Une autre motivation possible est de nous manger. Ce n’est plus tendance, mais je pense qu’il y a encore de quoi faire avec le sujet.
  • Nous utiliser comme engrais, de simples objets, pour un quelconque plan…
  • Ils peuvent tout à fait être bien intentionnés. Dans ce cas, pour générer un conflit (dans le sens de qui s’oppose à qui dans l’histoire – voir premier moment clé), les auteurs de science-fiction montrent souvent que nous mettons un certain temps à le comprendre…
  • Ils peuvent venir pour nous demander de l’aide. Sont-ils malades ? En guerre ? Autre chose ? Nous nous diviserions sans doute en deux camps (comme d’hab !) : ceux qui veulent aider et les autres.
  • Ils peuvent venir pour nous aider, un filon moins souvent exploité, il me semble. Le film Premier contact, d’après la nouvelle L’Histoire de ta vie (Ted Chiang), est l’exemple qui me vient à l’esprit. De la SF sans guerre ni fracas (c’est possible !).

Si vous avez besoin de créer des extraterrestres (ou un) et que votre histoire ne concerne pas une arrivée sur Terre, peut-être que ce sera plus facile de commencer à travailler sur les motivations des personnages humains (s’il y en a !).

A quoi ressemblent-ils ?

Un premier choix possible à faire, c’est de vous décider pour une espèce terrifiante ou pas. Nous allons en reparler mais, brièvement, une espèce ET peut être terrifiante autrement que par son aspect physique.

Il existe, sur Terre, de nombreux animaux peu connus avec des caractéristiques vraiment hors du commun. Ils sont une excellente source d’inspiration si vos extraterrestres ne peuvent pas, ne doivent pas (pour les besoins de votre histoire) nous ressembler. Pour commencer, vous pouvez chercher « animaux bizarres » ou « animaux extraordinaires » sur Google. On trouve de véritables perles !!

L’apparence d’une espèce dépend de là où elle vit, de quoi elle a besoin pour assurer sa survie et celle de sa progéniture. La fourrure protège du froid, les nageoires permettent de nager. Etc. D’après des biologistes, il n’y a pas trente-six façons de se déplacer dans l’eau, dans le ciel, de grimper aux arbres, de voir la nuit… Il n’est donc pas absurde de créer une espèce extraterrestre en se basant sur la morphologie d’animaux terrestres.

Une façon d’y arriver est d’imaginer leur planète. Même si elle n’apparaîtra pas dans votre roman.

De nombreux extraterrestres au cinéma ont des apparences trompeuses : ils portent des armures (souvent biotechnologiques) qui augmentent leurs capacités naturelles ou leur en donnent de nouvelles.

Tous les animaux de la Terre sont potentiellement intéressants pour développer des idées. Mais s’il y a des animaux qui vivent dans des milieux vraiment différents des nôtres (généralement les plus inspirants), ce sont ceux qu’on trouve au fond des océans !

Ils inspirent d’ailleurs beaucoup d’auteurs et cinéastes, surtout les céphalopodes. Si les insectes sont également une grande source d’inspiration en SF, c’est sans doute parce qu’ils font partie des êtres vivants connus les plus différents de nous.

Une façon efficace d’imaginer l’apparence de ses ET est, à mon avis, de toujours savoir pourquoi on les affuble de telle ou telle caractéristique physique. A quoi ça leur sert ? Même si, dans votre roman, tout ne sera pas expliqué, il vaut mieux que vous sachiez pourquoi vos ET sont comme ils sont. Ne leur donnez pas de longs bras, des tentacules ou des yeux proéminents sans savoir pourquoi !

De grands scientifiques pensent que si la vie se développe sur une planète qui ressemblent à la Terre, il est possible que des extraterrestres nous ressemblent. Imaginer des ET humanoïdes, même si ce n’est plus trop la tendance, n’aurait donc rien d’insensé.

Il est possible que non seulement des extraterrestres ne nous ressemblent pas du tout mais, qu’en plus, ils ne soient même pas faits à base de carbone (l’élément chimique constituant toute vie sur Terre). Pour explorer cette piste, il faudra vous pencher sur les biochimies hypothétiques.

Une autre piste est celle des robots. Les extraterrestres envoient des robots à leur place ; ils sont un peu, ou complètement, des robots, etc.

Rien ne vous empêche de créer une espèce extraterrestre en faisant fi de toutes les théories ou lois que nous connaissons : pas de symétrie, pas d’endothermie, pas de squelette ou de sang, peut-être même pas de cerveau et d’ailleurs, même pas d’apparence parce qu’ils seraient invisibles. Tout est possible. 

Mais il vaut mieux faire des vérifications pour créer quelque chose de cohérent.

monster-2772071_640

Quelles sont leur(s) force(s) et leur(s) faiblesse(s) ?

Si vos extraterrestres sont l’antagoniste, la réflexion sur leur apparence physique est certainement en lien direct avec les forces et faiblesses de l’espèce, c’est-dire ce qui va compliquer et faciliter le parcours de vos protagonistes (mais peut-être que vos personnages principaux seront eux-mêmes des extraterrestres ?).

  • Qu’est-ce que leurs forces peuvent créer comme difficultés dans l’histoire ?
  • Est-ce que leur(s) faiblesse(s) aidera au dénouement ? C’est généralement le cas en science-fiction. Mais on rencontre toutes sortes de faiblesses et encore faut-il un/des personnages capables de les déceler et les exploiter… Ceci dit, des ET peuvent n’avoir aucune faiblesse et il faudra un concours de circonstances pour vaincre.

Idées de forces

  • Supériorité physique : ils sont plus grands, plus rapides, plus forts… Cela peut suffire à les rendre très difficiles à combattre (s’il faut les combattre).
  • Capacité(s) que nous n’avons pas : voler, grimper, langue protractile, respirer sous l’eau, techniques de camouflage, de métamorphose…
  • Capacités sensorielles : une vue, une ouïe, un odorat particulier…
  • Adaptation au milieu : un extraterrestre peut être « fort » simplement parce qu’il s’adapte mieux qu’un humain, par exemple au froid ou parce qu’il peut se nourrir là où il est, et pas l’humain, etc.
  • Résistance : aux balles, au feu, à toutes sortes de choses que nous voudrions utiliser pour nous défendre et qui deviennent inutiles.
  • Défense : en observant des animaux insolites, on trouve de nombreuses idées (cris, pics, carapaces, venins…) !
  • Autres capacités : création d’énergie, de champ magnétique, pouvoirs télépathiques, etc.
  • Contrôle : au cinéma, on a vu des ET qui manipulent le temps (ex. le film Edge of Tomorrow), toute capacité de contrôle peut être intéressante, contrôle des pensées, des éléments, de l’électricité, etc.
  • Leurs armes ou armures peuvent avoir des armes bien plus efficaces que les nôtres.

Idées de faiblesses

  • Ils n’en ont aucune. J’en connais au moins un…
  • Ils ont beaucoup à perdre : ils sont prêts à se mettre en danger pour se nourrir, protéger leurs petits, etc.
  • Quelque chose sur Terre leur fait du mal, comme l’eau dans le film Signes, la lumière, quelque chose de naturellement présent que, logiquement, ils évitent.
  • Ils portent une armure et sans elle, ils sont vulnérables.
  • Ils sont tous reliés à un chef et tuer le chef les tuera tous.
  • Ils sont sensibles à une bactérie, un virus sur Terre.
  • Ils comptent, parmi eux, des spécimens « rebelles » (qui ne sont pas d’accord avec le fait de s’en prendre aux humains).

Qu’est-ce qui est supposé faire peur ?

(si vous le voulez)

Ce qui fait le plus peur à un lecteur, c’est de ne pas savoir ce qui va arriver au(x) personnage(s) auquel il s’attache. Des extraterrestres terrifiants et a priori invincibles peuvent permettre d’obtenir beaucoup de tension, mais s’il n’y a pas de personnage pour lequel on s’inquiète, il n’y a pas cette envie de continuer la lecture.

Il faut développer au moins un personnage qu’un lecteur aura envie de suivre et qu’il ait beaucoup à perdre (créer des enjeux personnels).

Créer des extraterrestres terrifiants permet de créer des émotions fortes ! Mais voici quelques autres options :

  • le fait de ne jamais les voir et ne voir que les conséquences de leur présence/leurs actes sur les personnages peut être terrifiant !
  • vos extraterrestres ne sont pas si forts, dangereux… c’est l’endroit où l’histoire se passe qui crée de la difficulté (milieu hostile, enfermement quelque part, pas d’armes pour lutter, etc.)
  • leur motivation est terrifiante : c’est ce qu’ils veulent qui fait le plus peur, pas leur apparence…
  • leurs besoins naturels peuvent être plus terrifiants que leur apparence : ce qu’ils ont besoin de manger, comment ils se reproduisent, etc.
  • s’ils ont une culture, des traditions, us et coutumes, vous avez de quoi trouver plein de choses terrifiantes.

Un chef ou pas de chef ?

En général, les extraterrestres dans une histoire de science-fiction sont l’antagoniste, même s’il arrive qu’ils ne soient pas « contre nous ». S’il n’y a pas de chef, tous les extraterrestres sont l’antagoniste.

Vous pouvez décider qu’ils ont un chef ; alors il y a « un méchant » dans l’histoire. Il y a un être spécifique auquel le ou les héros devront s’opposer ou bien c’est avec lui/elle qu’il faudra traiter, etc.

Sont-ils tous les mêmes ?

Voici quelques façons de les différencier, si nécessaire (et rien n’empêche de bousculer les « règles » en vigueur sur cette planète).

  • Si on se base sur les animaux sur Terre et l’espèce humaine, nous savons qu’aucun spécimen d’une espèce n’est exactement le même. Des extraterrestres d’une même espèce peuvent se présenter sous diverses apparences ou avec des petites différences ; il y en aurait des plus petits, des plus grands, etc.
  • Le dimorphisme sexuel : chez beaucoup d’espèces sur Terre, on différencie visuellement les mâles des femelles, parfois de façon flagrante. De plein de façons différentes, d’ailleurs.
  • L’âge : on peut peut-être différencier les jeunes des adultes. On peut imaginer quelque chose de simple ou, au contraire, de complexe avec plein de stades de croissance, à la Alien… 🙂
  • Les systèmes de castes : reine ou roi (ou autre nom), ouvriers, femelles / mâles qui ne se reproduisent pas, ceux qui se reproduisent, soldats, etc.
  • Le statut social : si c’est une espèce socialement proche de l’humain, plein de possibilités pour créer un système plus ou moins égalitaire, simple ou complexe !

Comment communiquent-ils ?

Vous devez le savoir en tant qu’auteur, mais il est possible que cela ne soit jamais élucidé dans votre roman parce que ça n’a pas d’importance sur l’histoire.

Pistes de réflexion :

  • Vous pouvez leur donner des cordes vocales et un langage élaboré (une grammaire). Vos extraterrestres auront alors une langue. Ce qui laisse espérer la possibilité de communiquer. Sauf s’ils ne le veulent pas.
  • Ils peuvent aussi se servir d’autre chose qu’une voix. Nous pouvons le percevoir (par ex. des mouvements ou gestes) ou pas (par exemple des phéromones ou quelque chose dans le genre).
  • La télépathie.
  • Ils peuvent avoir tout un système de communication que nous ne comprenons pas ou pas sans l’étudier ; certains animaux en ont de très complexes, avec des signaux visuels, des phéromones, des postures, des cris, déploiements de plumages, etc. Vous pouvez, encore une fois, étudier certains animaux et trouver de bonnes idées.

Que mangent-ils ?

Ceci peut mériter un peu ou beaucoup de réflexion, selon l’importance que ça aura dans votre histoire. Une liste de régimes alimentaires permet de commencer à explorer le sujet. S’ils sont très différents de nous, vos extraterrestres ne mangent logiquement pas les mêmes choses que nous.

Ont-ils une culture ?

Si vos extraterrestres ont une culture, vous allez passer pas mal de temps à la définir, mais c’est indispensable ! Vous aurez peut-être moins de travail s’ils viennent et beaucoup plus si des personnages humains se rendent chez eux.

A mon avis, ce n’est pas la peine d’essayer d’être exhaustif, mieux vaut se concentrer sur ce qui va être le plus utile dans l’histoire. Ceci dit, un auteur a souvent besoin de savoir des choses que ses lecteurs ne sauront pas, juste pour rester cohérent.

Si vous ne savez pas par où commencer :

  • quelles sont leurs principales valeurs ?
  • quelles sont les lois les plus importantes de leur(s) société(s) ?
  • quel genre d’institutions ont-ils ?
  • quel régime politique ont-ils ?
  • y’a t-il des inégalités ?
  • comment fonctionne leur(s) économie(s) ?
  • ont-ils une/des religion(s) ? Monothéisme, polythéisme, panthéisme ?
  • quelles sont leurs principales traditions (pensez naissance, enfance, adolescence, âge adulte, mariage, enterrement…) ?
  • qu’est-ce qu’ils construisent comme maisons ?
  • comment est-ce qu’ils éduquent leur progéniture ?
  • comment se divertissent-ils ?
  • quelles sources d’énergie utilisent-ils ?
  • quels sont leurs moyens de transport ?
  • comment sont leurs vêtements ?
  • comment vivent-ils/conçoivent-ils l’amour, la mort, la famille (et autres grand sujets qui vous paraissent éventuellement cruciaux) ?

Comment sont-ils venus ?

Il va probablement falloir réfléchir à leur voyage, leurs vaisseaux et faire des recherches. Ce qui implique de réfléchir à leur technologie. Comment voyagent-ils ? Est-ce qu’ils maîtrisent les trous de ver ? Est-ce qu’ils sont plongés dans un sommeil artificiel ? Autre solution pour un voyage sûrement très long ?

 

Comment se déplacent-ils ?

Sur Terre ou ailleurs, c’est une question incontournable. Il faut imaginer comment des extraterrestres se déplacent naturellement, ce qui dépend surtout de leur morphologie, mais aussi éventuellement des différences entre leur planète et la Terre. Il pourrait leur être plus facile ou difficile de se déplacer.

Peut-être ont-ils des vaisseaux, des véhicules, quelque chose qui les aide à se déplacer. Ou bien une sorte de pouvoir : être à plusieurs endroits en même temps, se téléporter, etc.

Comment se reproduisent-ils ?

L’Alien d’Alien, la « chose » comme dirait le lieutenant Ripley, est à mon avis terrifiant, mais son cycle de reproduction l’est tout autant.

Une « pondeuse », un œuf, un « crabe » (le  facehugger) qui « féconde » un être humain, puis un parasite (le chestbuster) qui sort de son hôte et le tue puis, très rapidement, ça mue et ça devient un alien dans toute sa splendeur.

C’est un sujet qui permet de développer de nombreuses idées. Il y a aussi bien des forces et des faiblesses à imaginer. Mais ce ne sera peut-être pas indispensable à votre roman.

Comment s’appellent-ils ?

  • S’ils parlent, vos extraterrestres le diront peut-être. Je pense que le plus simple est de travailler sur le son du mot. Faut-il que ça sonne mystérieux, doux, agressif… ? A moins que vous ne développiez tout un langage… (bon courage).
  • On peut ne pas le savoir. On ne le sait pas dans de nombreuses histoires et ça ne pose aucun problème !
  • Les humains pourraient leur donner un surnom.
  • Il vous faudra peut-être trouver plusieurs noms, s’ils sont différents les uns des autres (ex. il y a des castes).
  • Ils porteront peut-être des prénoms. Dans ce cas, vous pouvez opter pour la simplicité et vous baser sur les sonorités, ou bien développer tout un système…

Sont-ils déjà venus ?

Il existe pas mal de théories sur le fait que des extraterrestres auraient déjà visité la Terre. On y croit ou pas, mais c’est peut-être une piste intéressante pour un auteur. Je pense qu’il faut d’abord étudier les principales théories connues (ça remonte à très loin dans l’histoire de l’humanité).

Autres réflexions possibles

Pour trouver l’inspiration, développer des idées, voici quelques autres pistes à suivre :

  • Rechercher les top 10 et autres classements d’extraterrestres, mais aussi de monstres (n’oubliez pas les animaux), les plus effrayants, les plus mortels, les plus ceci et cela… 🙂
  • Les théories du complot
  • Le paradoxe de Fermi
  • Les exoplanètes et Kepler-452b
  • Les grandes questions autour du sujet et les points de vue des scientifiques, par exemple, pourquoi nous n’avons eu aucun contact jusqu’à présent ?

2 commentaires sur “Créer une espèce extraterrestre pour son roman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s